Une manifestation sans pareil

Unique au pays, déjà reconnu parmi les plus importants festivals de musique autochtones du continent, le FESTIVAL INNU NIKAMU a franchi une étape déterminante de son histoire à l’été 2014. Pendant 4 jours bien comptés, Mani-Utenam a brûlé de tous ses feux pour célébrer une trentième fois la présence grandissante des artistes autochtones du Québec, du Labrador et des Amériques sur les scènes qui chantent et qui dansent une culture de plus en plus appréciée ici comme à l’international.

Innu Nikamu est le lieu de rassemblement des artisans, des familles et des touristes qui visitent la région. C’est la perpétuité des grands rassemblements traditionnels estivaux. L’épanouissement et la reconnaissance de cet évènement privilégié ont permis la création d’un pont entre les différentes nations du Québec. Les artistes se succèdent sur scène. Ils sont musiciens, interprètes, compositeurs, danseurs, conteurs, rappeurs et ainés s’accompagnant au tambour traditionnel. Les visiteurs trouveront aussi, sur le site du festival, différents kiosques offrant de l’artisanat ou des démonstrations du savoir-faire culturel d’ici et d’ailleurs. Le festival de musique Innu Nikamu vous offre l’occasion de venir faire connaissance avec ce patrimoine unique et d’échanger avec les Premières Nations. C’est avec enthousiasme que nous vous invitons à venir encourager les artistes d’ici et d’ailleurs.

Moderne, pour tous, il nous fera immensément plaisir de vous recevoir du 3 au 6 août 2017!

gptq_big

Mani-Utenam, nation hôte

À deux coups de tambour de la ville de Sept-Îles, la communauté innue de Mani-Utenam est souvent désigné comme un berceau pour les artistes. Plusieurs grands noms de la musique autochtone tel que Florent Vollant et Claude Mckenzie (Kashtin), Philippe Mckenzie, Shauit et John Ambroise demeurent dans le village de 1200 âmes.

De plus, on retrouve à Mani-Utenam le studio Makusham, le plus moderne et le mieux équipé pour l’enregistrement musicale dans l’est de la province. Des Zachary Richard, des Gilles Vigneault, des Marc Déry et bon nombre d’artistes autochtones y ont créé.

Finalement, avec le Festival Innu Nikamu, la réputation artistique de Mani-Utenam n’est plus à faire. C’est avec un fier sourire que le peuple innu vous y convie!

Historique

 

  • Août 1985: Lancement de la première édition;

 

  • Août 2004: 20ième édition du festival. D’une durée exceptionelle de 8 jours, le festival accueilla notamment Blue RodeoMarc DéryFinal Cut ainsi que plusieurs autres artistes de renom;

 

  • Août 2009: 25ième édition. Entrée gratuite pour les 5 jours de festivités. On calcula approximativement 10 000 visiteurs, un record pour Innu Nikamu;

 

  • Août 2010: Réunion de Kashtin au festival, après plus de 20 ans d’absence;

 

  • 7 juin 2014: Premier tournoi de golf pour le festival;

 

  • 10 juillet 2014: 5000 «j’aime» sur notre page Facebook;

 

  • Du 31 juillet au 3 août 2014: 30ième édition du festival. En 4 jours, 14 000 personnes ont vécu l’expérience du festival, battant le précédent record.

Le site du festival, riche en histoire

Innu Nikamu se déroule sur un grand site enchanteur permettant d’accueillir plus de 5 000 personnes devant la scène. Cependant, avant d’accueillir depuis 1985 une manifestation culturelle d’envergure, le gouvernement fédéral et les missions religieuses décidèrent en 1952 d’intensifier le phénomène d’acculturation des populations autochtones et érigèrent sur ce site un imposant complexe: le tristement célèbre pensionnat Notre-Dame de Maliotenam.

La récente Commission de vérité et de réconciliation du Canada a permis de révéler de nombreux sévices de toutes natures s’y sont déroulé. D’innombrables cas de stérilisation forcée, nettoyage ethnique, d’expériences et de torture médicale, de meurtres et de charniers d’enfants ont été reportés.

Le bâtiment principal fut détruit en 1982. Un bref nettoyage eu lieu mais une bonne partie des débris ainsi que l’ensemble des fondations ont simplement été enseveli. C’est ce qui explique aujourd’hui même le relief cahotique du site.

Le Festival Innu Nikamu se veut malgré lui, par son emplacement, une commémoration festive et un regard vers le futur.

2 réflexions au sujet de «  »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.